L’Association France Palestine Solidarité (AFPS) ne veut pas de Dieudonné, pourquoi ?

L’Association France Palestine Solidarité (AFPS) tire à boulets rouges sur Dieudonné, ne souhaitant pas la venue de ce dernier à Besançon pour son spectacle FOXTROT(1). L’AFPS justifie sa position puisque Dieudonné a fait monter sur scène Robert Faurisson, celui-ci étant l’un des précurseurs des Chambres à Gaz pour les Nuls (2). Il s’avère que pour l’AFPS, l’entrée sur scène de Faurisson ne relève pas de la liberté d’expression, sans doute que cette association pro-palestinienne auto-proclamé préfèrerait voir l’humoriste Dieudonné s’adonner au Zouk ou le voir se trimballer en Sloggi sur la chanson de Saga Africa !

L'Association France Palestine Solidarité (AFPS) ne veut pas de Dieudonné, pourquoi ? dans actu r20nmdb9

Alain Soral est aussi la preuve irréfutable des accointances de Dieudonné avec l’extrême droite, étant donné qu’il était ancien membre du Comité central du FN, mais qu’il quitta à cause du positionnement de Marine qui trouvait rentable de tirer sur les musulmans (3) (détail non mentionné par l’AFPS).

Et pour finir, le baptême de la fille de Dieudonné qui a pour parrain Jean-Marie Le Pen, laisse pantois l’Association France Palestine Sioniste Solidarité, excluant le fait que Dieudonné avait à cette occasion donné de la viande aux journalistes pour enfin exister et au passage glisser une Quenelle aux journalistes (4) (détail encore non mentionné par l’AFPS), rappelons aussi que Jean-Marie était le premier homme politique à avoir condamné publiquement Israël dans l’opération plomb durci (5).

Le communiqué se finit avec la vidéo  Conférence « La Galaxie Dieudonné, pour en finir avec les impostures » (6) En parlant d’imposture, la suite va nous montrer que l’AFPS en est une belle !

Cela étant dit, il serait temps de comprendre qui est cette Association AFPS, qui la dirige pour comprendre qui elle soutient véritablement.

L’Association France Palestine Solidarité (AFPS) à pour président Jean-Claude Lefort, ancien député communiste du Val-de-Marne de 1988 à 2007, décoré des insignes de Chevalier dans l’Ordre de la Legion d’Honneur 7 décembre 2011 (indice n°1 fion de Hamster), en mai 2009, il a été élu président de l’Association France Palestine Solidarité (AFPS). Il succède à Bernard Ravenel. (7)

Jean-Claude Lefort n’a pas trouvé bon de suivre les ouvriers partis au Front national, préférant se soumettre au mondialisme financier comme tous les partis de gauche, il n’était apparemment pas sur la même ligne de Georges Marchais à  Montigny-les-Cormeilles, 21 février 1981 (8), jean-jean était pourtant secrétaire particulier de Georges Marchais de 1971 à 1979.

Son prédécesseur Bernard Ravenel était de la même trempe que Jean-Claude Lefort, n’hésitant pas à faire le salle boulot via des accusations d’antisémitismes avec la complicité de l’UJFP, Marcel Charbonnier en fut la victime, ce qui lui a valu un interdit professionnel et un procès, qu’il gagnera fort heureusement, cela n’aura toutefois pas fait du bruit dans les journaux. (9)

Pour la petite histoire, L’AFPS s’est opposée en 2008 à l’exploitation par la société Veolia d’une ligne de tramway reliant Jérusalem et la Cisjordanie, notamment deux colonies. L’AFPS est déboutée le 30 mai 2011 par le Tribunal de Grande Instance de Nanterre. L’AFPS a annoncé avoir fait appel. C’est fort honorable me direz-vous ? En effet, sauf que Véolia a obtenu la régie de la distribution d’eau sur une partie de l’Île de France, comprenant la circonscription du député Jean-Claude Lefort. Ironie du sort !

De qui dépend l’AFPS ?

L’Association France Palestine Solidarité (AFPS) dépend du CICP, né en 1976 d’une volonté politique de mettre des moyens matériels et humains à la disposition d’associations soutenant des luttes de libération nationale, défendant les Droits de l’homme, solidaires avec les travailleurs immigrés, pour faciliter leur travail et développer la solidarité, celui-ci fournit aux associations de solidarité internationale et aux mouvements sociaux, les moyens techniques, logistiques et matériels propres à leur permettre d’exercer leurs libertés d’activités, d’expression et de réunion, ainsi qu’à d’autres organismes tels que des centres de formation.(10)

Gustave MASSIAH, est le fondateur du CICP, l’homme a su rassembler au sein de son association la propagande anti-Syrienne, anti-Lybienne, anti-Iranienne via divers associations 

Qui retrouve-t-on au CICP ?

Ben justement on retrouve l’Union juive française pour la paix (UJFP) dont le président de Richard Wagman, qui n’est pas en reste pour dicter sa loi chez les pro-palestiniens.

En effet, quand, à la veille d’une manifestations, il se pose en gendarme et avertit qu’ « un dispositif spécial est prévu pour séparer le cortège de tout élément douteux (…) dont les mots d’ordre risqueraient de discréditer le mouvement de solidarité ». A la question d’un militant outré :« Qui sont les commissaires politiques et autres grands inquisiteurs chargés de faire la liste des « éléments douteux » ? M. Wagman répond : « Moi (…) et ajoute « les « éléments douteux » qu’il faut tenir à l’écart et dont il faut se démarquer sont des partisans d’Israël Shamir qui ont fièrement brandi son ouvrage antisémite « Le visage caché d’Israël »… ». (repris de l’article Sylvia Cattori) (9)

On y retrouve ATTAC dont Jean-Claude Lefort (encore lui)  était co-animateur du groupe parlementaire, et membre de la Commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale.

La Ligue des femmes iraniennes pour la démocratie (ex-Organisation Mondiale de la Solidarité des Femmes Iraniennes = O.M.S.F.I) fait aussi partit du CIPC, la présidente est Irène Ansari, les principes fédérateurs sont :

* La laïcité.
* La nécessité de l’instauration d’un système politique démocratique en Iran (par les bombes ?), régime parlementaire et pluraliste qui soit au service de tous les membres de la nation iranienne.
* Le droit du peuple iranien à disposer de lui-même.
* L’égalité des droits et des chances entre tous les membres de la nation, notamment entre les sexes.
* La mise en place d’organisation d’aide et de solidarité aux familles iraniennes, en particulier au sein de la population exilée.
* Le développement de liens de solidarité entre les femmes iraniennes et les femmes des autres pays. (Pour information, les femmes représentent 60% des étudiants en Iran)

Le CICP n’est pas en reste pour utiliser la propagande contre la Syrie via Indymédia (11), ce même Indymédia qui reçoit des aides financières de :

George Soros’s Open Society Institute, de la Fondation Ford, de la Glaser Foundation, et de la Tides Foundation (qui aurait versé à INDYMEDIA un don de 376.000 dollars en 2001). (12)

On pourrait rester des heures à démanteler le CICP et de ces liens avec le CNT par exemple, qui avait comme chef du Service d’Ordre Julien Terzic lié avec le Bétar et la Ligue de défense juive, passé maître en tabassant des femmes musulmanes sur les marchés (13) et les autres liens avec la  CGT, le PCF, le PS Rasl’Front, Scalp…

Dossier complet sur le CICP : http://www.aredam.net/gustave-massiah.html

On comprend ce que fout l’Association France Palestine Solidarité (AFPS) au milieu de tout ce merdier ! Une chose est certaine, Jean-Claude Lefort a réussi sa reconversion, même s’il doit fermer sa gueule devant le président de l’UJFP. La hiérarchie est respectée, on comprend mieux pourquoi Dieudonné et Soral dérangent cette officine qui opère à faire taire les dissidents sérieux.

Si vous avez des informations à me faire parvenir pour allonger le CV, n’hésitez pas.

(1)   Dieudonné n’est pas le bienvenu à Besançon

(2)   Les Chambres à Gaz pour les Nuls

(3)  Alain Soral : Pourquoi il avait rejoint et quitté le Front National ?

(4) Dieudonné sur le baptème avec Jean-Marie le Pen

(5)  Vérité LE PEN Gaza béké Irak Iran

(6) La Galaxie Dieudonné, pour en finir avec les impostures

(7) Jean-Claude Lefort sur Wikipédia

(8) Georges Marchais à  Montigny-les-Cormeilles

(9) L’accusation d’antisémitisme ne fait pas toujours recette

(10) CICP : Centre international des Cultures Populaires

(11) Propagande anti-Syrienne

(12) « L’antifasciste » Boutoleau et la très américanophile « Professor » Ornella Guyet

(13) Julien Terzic,Besancenot « antifa » VS Dieudonné ,Soral

Pensetouseul

Grégory CHELLI (alias ULCAN) de la LDJ répond à Kémi Séba

Grégory CHELLI (alias ULCAN) VIOL VOCAL invité par Sinox répond à Kémi Séba !

Donnez-nous 87.0, à nous VIOLVOCAL.com et vous allez voir, on va vous faire une guerre civil ! Interview Grégory CHELLI (alias ULCAN) par Sinox le 11 févr. 2013

J’ai écouté Ulcan avec attention et saignements de nez l’interview de Sinox, ce qui en ressort est pathétique, égale au personnage, mais l’on apprend des choses très intéressantes, à trop parler, les vérités sortent.

Ulcan commence par se présenter comme anti-raciste, bien qu’il insulte les noirs de singes, une femme policière de boukak (voir article ici), les arabes n’en parlons pas, c’est un festival. Le culot de cet individu le pousse à dire ne pas croire aux races jusqu’à les détester selon lui, chose assez contradictoire puisqu’il se dit de confession juive (par le sang de maman ?) non religieux et ultra-sioniste (c’est tout et son contraire). Puis nous avons droit à une petite leçon d’histoire sur la création d’Israël en osant dire que cet Etat a acheté les terres de la Palestine (?). Donc l’exode des 750 000 Arabes palestiniens expulsés de leurs villes et villages et autres massacres qui continuent encore aujourd’hui seraient un détail de l’histoire ?

Ça continue sur Booba qu’il apprécie du fait des attaques dont ce dernier est victime via une rumeur sur sa prétendu judéité (ce qui est vrai, Booba n’est pas juif), mais pour quelqu’un qui ne croit pas aux races? le tribalisme ressort tout de même …

A (10min 35sec) de la vidéo, Ulcan répond suite à la vidéo de Kémi Séba (vidéo ci-dessous) – on rentre dans le vif du sujet – Ulcan accuse Kémi Séba via des liens qui seraient douteux en la personne de Thomas Werlet, accusant Kémi de cautionner l’agression de jeunes noirs dans le métro de Paris, mais ce que omet de dire Ulcan est ici :

Grégory CHELLI (alias ULCAN) de la LDJ répond à Kémi Séba dans actu ds1

Que dit Thomas Verlet sur l’affaire de Saint Michel sur Orge en 2008 ? :

« En mai 2008 « l’affaire » nomad 88 éclate. La Droite Socialiste a, à plusieurs reprises condamné publiquement l’affaire de Saint Michel sur Orge qui aurait pu coûter la vie à plusieurs personnes et qui n’a, fort heureusement, causé que des dégâts matériels. La Droite Socialiste étant logiquement dégagée de toutes implications dans cette affaire [...] nous savons que les arrestations concernant les cadres de la Droite Socialiste ne sont en fait que des pressions qui n’ont que pour unique but de dissuader nos cadres de persister dans la dissidence radicale. Nous en sommes convaincus car, si la police avait voulu simplement avoir des précisions concernant les relations qu’il pouvait y avoir entre le service d’ordre bénévole et notre parti politique, une simple convocation aurait suffi. Aucun des cadres de la Droite Socialiste ne saurait se soustraire à une convocation par la justice. » Lien ici

Mais peut être que Ulcan va à son tour nous expliquer ses liens avec la LDJ, qu’il dit ne plus fréquenter depuis 3 ou 4 ans (il ne sait plus trop). Condamne t-il le meurtre de Saïd Bourarach (vigile d’un magasin d’outillage, noyé dans la canal de l’Ourcq à Bobigny en 2010) par ses camarades de la LDJ, classée sans suite ?

Condamne t-il l’agression à coups de battes de base-ball de quatre étudiants auxquels il est reproché d’avoir déchiré des affiches sionistes, par des membres du Tagar (cf. Est-il permis de critiquer Israël ? de Pascal Boniface). On pourrait parler des jeunes maghrébins à la sortie du concert du Libi le 14 mai 2002, de l’employé administratif d’origine maghrébine confondu avec un membre de l’AGEN le 12 novembre 2002, de son amis Joseph Ayache qui a fuit en Israël après avoir frappé à coups de casque un Palestinien, alors qu’il était interviewé le  7 octobre 2003, de tabasser sa propre femme, frapper à plusieurs Ginette Hess-Skandrani (71 ans), de Mouloud Aounit, président du MRAP en 2003, Olivia Zémor, présidente de CAPJPO-EuroPalestine, Houria Bouteldja,  Jacob Cohen, Dieudonné, Alain Soral … La liste est vraiment impressionnante voir ici

Voici la Vidéo de l’interview :

Image de prévisualisation YouTube

La conclusion de cette vidéo est simple, Ulcan veut une guerre civil orchestrée par lui et ses amis comme il le dit clairement (à 24min 20sec de la vidéo), voilà le projet de Grégory CHELLI, il est bien entendu pour lui, que sa communauté ne participera pas à cette guerre (pas con le Ulcan).

Mais ça vous rappel rien ? Eazy-Y et Tupac menacés et rackettés par la LDJ, documents déclassifiés par le FBI, la Jewish Defense League (JDL) lien ici

Kémi Séba explique très bien la manipulation dans cette vidéo  :

Image de prévisualisation YouTube

Pour information, ce soir Kémi Séba va décortiquer la LDJ :

[AFRO INSOLENT GÉOPOLITIQUE EXPLOSIF ce JEUDI SOIR 14 FEVRIER EN DIRECT AVEC KEMI SEBA ET TOUTE SON EQUIPE D'ANIMATEURS]

« DOSSIER SPECIAL LDJ »
Kemi Seba: « Je vais remettre tellement de pendules à l’heure que je risque de rendre millionnaire l’Horloger »

RDV à 22H (heure de Paris) /21H (heure de Dakar) pour écouter l’émission ici: http://www.blogtalkradio.com/afro-insolent/2013/02/14/afro-insolent-gopolitique-avec-kemi-seba

La réponse de Kémi est là : Kémi Séba décortique Grégory CHELLI (alias ULCAN) et la LDJ

RDV le Jeudi 21 Février :  Opération papillotes : Kémi Séba donne rendez-vous à Grégory Chelli (ULCAN)

 

182659_10151494204857082_1485297994_n dans sionistes
Pensetouseul

 

Soral sur le livre : l’Effroyable imposture du Rap (Mathias Cardet) + toutes les vidéos

Alain Soral parle du livre « L’Effroyable imposture du rap » de Mathias Cardet (en libraire le 21 février)

http://www.dailymotion.com/video/xxaql1

« Premier livre noir du rap, L’Effroyable histoire du rap aurait pu s’appeler histoire d’une escroquerie ou l’illusion d’une contestation, tant ce courant musical s’est évertué à détourner les colères populaires légitimes par un procédé de dissolution de toute contestation et subversion dans l’industrie du divertissement.
Soral sur le livre : l'Effroyable imposture du Rap (Mathias Cardet) + toutes les vidéos dans actu 9687_319211648191337_1879482108_n
Au vu du succès mondial de cette musique qui est à ce jour la plus écoutée à travers le globe, Cet essai critique s’efforce de retracer ce long processus de domination à travers ses 40 dernières années et d’exposer ses terribles conséquences sur le tissu populaire: Appauvrissement du langage, donc de la pensée, Machisme, Glorification de la culture ghetto de type U.S (Culte des armes, de la prison, de la consommation de stupéfiants, de la violence verbale) , Auto-Mythification d’une jeunesse immigrée conduisant à une victimisation perpétuelle, et à la division des quartiers populaires: les immigrés d’un côté, les « desouches » de l’autre, les femmes au milieu. Déconscientisation politique à travers l’apologie de l’ultralibéralisme et du darwinisme sociétal, amenant logiquement à l’atomisation de l’individu et au « chacun pour sa gueule », soit la fin de la nation et son glissement vers une société d’hyperconsommation.

Loin de s’arrêter à une simple description, ce livre tente d’analyser et d’expliquer ce processus, tout en ne taisant pas le rôle sombre des principaux Bénéficiaires du rap, qui s’avèrent en être aussi les principaux instigateurs: pour des raisons économiques, mais aussi, et c’est le plus inquiétant, des raisons idéologiques. »

« L’effroyable imposture du rap » : la bande-annonce !

Image de prévisualisation YouTube

Petit bonus (La Fouine clashé par Alain Soral) :

Image de prévisualisation YouTube

Rodéo sur Le Mouv’ CARDET : L’EFFROYABLE IMPOSTURE DU RAP :

http://www.lemouv.fr/player/reecouter?play=59166

Le Rap,une révolution culturelle ou une arnaque capitaliste ? :

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

 Mathias Cardet auteur de  » l’effroyable imposture du Rap  » sur Webrealtv

Image de prévisualisation YouTube

  »L’Effroyable imposture du rap » : entretien entre Mathias Cardet et Franck Abed

http://www.dailymotion.com/video/xy1796

 L’effroyable imposture du rap Emmanuel Ratier présente le livre et son auteur Cardet :

http://www.dailymotion.com/video/xy323q http://www.dailymotion.com/video/xy32pe

Commander « L’effroyable imposture du rap » sur Kontre Kulture :

http://www.kontrekulture.com/produit/l-effroyable-imposture-du-rap

Liens utiles :

  »L’effroyable imposture du rap » : la bande-annonce !

Agression de La Fouine : «C’est un coup monté»

Pensetouseul

 

 

Les faux policiers qui se procurent les fiches Stic de rappeurs sont de la LDJ

Des petits farceurs de la LDJ sur le site internet « VIOLVOCAL » créé par le membre de la LDJ (Ligue de Défense Juive), Grégory CHELLI (1). ont téléphoné à plusieurs commissariats (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne) pour obtenir des renseignements via le STIC (système de traitement des infractions constatées)  sur La Fouine, Booba ou encore Rohff, diffusés ensuite sur internet. 

Les faux policiers qui se procurent les fiches Stic de rappeurs sont de la LDJ dans sionistes we3k5wlp-300x247

Des enquêtes sont ouvertes et visent des faits d’usurpation de la fonction de policier, collecte frauduleuse de données sensibles et divulgation de données à caractère personnel.(2) Selon l’Inspection générale des services (police des polices) l’affaire est prise très au sérieux.

Le doute s’installe tout de même sur le sérieux de l’IGS vis à vis de la LDJ qui reste impunie comme dans l’affaire de Saïd Bourarach, ce vigile d’origine marocaine mort noyé dans le canal de l’Ourcq à la suite d’une bagarre contre cinq personnes de confession juive. (3) Rappelons aussi qu’un commissaire de police a été grièvement blessé à l’arme blanche. L’auteur présumé serait un membre du Betar ou de la LDJ, selon divers témoins. Il serait bien trop long d’énumérer ici tous les faits dont Alain Soral, Dieudonné, Jacob Cohen, Ginette Hess-Skandrani, Houria Bouteldja ont subit la violence  quand jouissent dans l’impunité la plus totale les membres de la LDJ.

Dans la deuxième vidéo (ci-dessous) celui que l’on entend est Grégory CHELLI (alias ULCAN) qui mène le canular, puis dans cette vidéo (9minutes), l’un des farceurs n’hésite pas à se moquer de la femme policière d’origine antillaise jusqu’à l’insulter de boukak, la menaçant de la balancer à ses supérieurs.

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

Un aperçu de la débilité du membre de la LDJ Grégory CHELLI (alias ULCAN) sur « VIOLVOCAL » :

Image de prévisualisation YouTube

Pour info :

[Emmanuel Ratier - Faits et Documents n°341 - Septembre 2012]

Fin juillet, la police toulousaine a démantelé un petit réseau d’activistes, dont plusieurs mineurs, qui s’employaient à inonder d’appels menaçants, injurieux et antisémites l’école fondamentaliste juive Ozar Hatorah de Toulouse, celle-là même où  Mohammed Merah avait perpétré l’un de ses attentats en mars dernier.

Curiosité qui a entraîné un désintérêt total des médias dès son annonce : le groupe, qui utilisait le site internet  violvocal.com, avait été créé par Grégory Chelly, alias « Ulcan », responsable de la Ligue de défense juive et chef du commando qui avait saccagé la librairie pro palestinienne Résistances à Paris en juillet 2009.

http://faitsetdocuments.com/

Liens :

(1) Grégory Chelli (alias Ulcan), Violvocal

(2)  De faux policiers se procurent les fiches Stic de rappeurs

(3) Saïd Bourarach, ce vigile d’origine marocaine mort noyé

Pensetouseul

 

 

Alain Soral a baisé la femme à Stéphane Guillon.

2300051015017273667789866101289771075434063908n.jpgLe blog était fermé mais reviens que pour cette Quenelle énormissime.

2300051015017273667789866101289771075434063908n.jpg

Image de prévisualisation YouTube

http://www.dailymotion.com/video/xil0tm

Un grand merci à Alain pour cette Quenelle et retrouvez moi sur Techouva .unblog.fr.

Elisabeth Lévy :(Affaire Bedos) les juifs aussi cons que les dieudonnistes

Dieudonné devient le point Godwin ?

Super Lévy à l’aide de Nicolas Bedos qui est dans la tourmente de l’accusation des associations Kommandantur  (CRIF,UPJF,BNVCA ….) bref il en peut plus selon Lévy ,il chiale ,regarde La liste de  Schindler en boucle par pénitence ,déchire tous ses posters de Dieudonné dans sa chambre ,ce qui n’est pas pour déplaire à sa compagne Elsa Zylberstein qui ne supportait plus la vue de celui qui avait enrôlé son bien aimé vers la Haine du juif!

Mais tout va s’arranger ,c’est bon, nous pouvons clore l’affaire bedos ,comme le rappel Lévy ,Bedos déteste vraiment Dieudonné,et donc, n’est pas Dieudonniste qui par extension n’est nullement antisémite! En même temps ,je suis pas certain que de dire « les juifs sont aussi cons que les Dieudonnistes » relance sa carrière au petit Bedos,niveau communication t’es limite Lévy !

Mais je me pose une question tout de même, est-ce Elisabeth Lévy qui sauve Bedos ou essaye t elle de se sauver de n’avoir pas bronchée  pendant la chronique? 

Peu importe le Dieudonnisme et là pour les sauver tous les deux !

——————————————————————————————
bureau12.jpg

 Elisabeth Lévy :
De vrais antisémites, il y a en a assez, inutile d’en inventer. C’est en substance la réponse que j’ai faite aux amis et connaissance qui m’ont appelée à la suite de la dernière émission de FOG, « Semaine critique », à laquelle je participe de façon régulière. « Je n’ai pas vu l’émission, mais il paraît qu’il y a eu un dérapage de Nicolas Bedos », m’a dit l’un, qui travaille dans un média juif que je ne citerai pas par charité (forcément chrétienne). « Avant de réagir, je voulais avoir ton sentiment », m’a expliqué l’autre, qui est ce que les Anglais appellent un activiste. Après avoir tenté de les ramener à la raison – et, me semblait-il, y avoir réussi – j’ai totalement oublié l’affaire. Puis j’ai reçu quelques courriels de lecteurs m’engueulant pour ne pas avoir réagi et pire encore, pour avoir rigolé, pendant que le jeune Bedos racontait sa « Semaine mythomane », comme il le fait chaque semaine.

Je découvre pourtant après quelques jours que la « rue juive » est en train de se monter le bourrichon et de se délecter à l’idée d’avoir un nouvel antisémite à se mettre sous la dent. Les mails tournent en boucle, on se téléphone à tout va, le « Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme » saisit le CSA en affirmant que « la propagande palestinienne est la source essentielle de l’antisémitisme ». Malheureusement, le BNVCA ne nous dit pas si la « propagande palestinienne » commence dès que l’on est favorable à un Etat palestinien – auquel cas il y aura beaucoup de gens, dont votre servante, à rééduquer. Il ne manque plus que la LICRA et ma mère chérie qui, ouf, ne m’a pas encore appelée pour me demander ce que ça fait de bosser avec un antisémite.

J’appelle Nicolas. Depuis cinq jours il vit un cauchemar. « Ma messagerie est pleine de lettres d’insulte, certains allant, jusqu’à me prétendre de mèche avec cet affreux Dieudonné. Des monstruosités circulent en pagaille sur le web, le site du CRIF parle de mon antisémitisme larvé (moi qui ne suis même pas pro-palestinien). » Je dois dire que cette précision m’a fait hurler de rire. Honte à moi. Serais-je une antisémite qui s’ignore ?

Une précision s’impose. Je n’ai aucune sympathie pour les humoristes professionnels qui jouent les résistants quand ils se contentent d’aller dans le sens du vent. Que ceux qui pensent que je défends Nicolas Bedos par souci de ma carrière se dispensent de lire la suite de ce texte. À ceux qui n’auraient que des doutes à ce sujet, je ferai simplement remarquer qu’ayant été dotée d’un cerveau – grâces en soient rendues à mes chers parents – si j’avais voulu faire carrière, j’en aurais faite une.

À en croire les indignés, Alain Finkielkraut, qui était l’un des invités, et moi-même, aurions dû monter sur nos petits poneys, évoquer les heures les plus sombres de notre histoire et quitter théâtralement la scène1. De fait, comme me l’a dit l’un de mes correspondants pour justifier son inquiétude, Alain Finkielkraut avait l’air consterné pendant le numéro du jeune Bedos. Je confirme. J’imagine qu’il n’a pas adoré les propos de Nicolas. Mais la véritable raison de son accablement est, m’a-t-il confié, qu’il en a assez de voir des humoristes dans toutes les émissions. Il me semble à moi que mon talentueux camarade de jeu n’a pas grand-chose à voir avec Guillon. Son cahier des charges, c’est d’aller à la limite et il y va. Quoi qu’il en soit, malgré l’admiration et l’affection que j’ai pour Rabbi Finkie – loué soit Son nom –, doit-on entrer en guerre à chaque fois qu’il hausse le sourcil ? Et puis quoi, on l’embaume ?

Commençons par la fin. Bien entendu, Nicolas Bedos n’est pas « antisémite, ou antisémite refoulé, ou demi-antisémite, ou quart d’antisémite, ou antisémite inconscient de dans 3 ans qui au fond de lui n’ose le dire consciemment mais qui en fait rêve de voir pendus Patrick Bruel, Primo Levy, Pierre Benichou, Elsa Zylberstein et ce qu’il reste d’Ariel Sharon dans le même sac2« . Entre nous, je suis un peu vexée qu’il ne m’ait pas citée mais peut-être ne sait-il pas que je suis juive ? Ou alors cette façon de m’ignorer ostensiblement est la preuve de sa haine des juifs ? Pourquoi Pierre Bénichou et pas Elisabeth Lévy ? T’aimes pas les femmes, c’est ça ? Bingo ! Alors, Nico, sois sympa, la prochaine fois que tu fais une liste de feujs, tu me mets dedans, merde !

Venons-en maintenant au corps du délit. Première partie : « Mercredi je vais voir Elle s’appelait Sarah, énième guimauve utilisant jusqu’à la lie le souvenir de la Shoah afin de renflouer les caisses lacrymales du cinéma français. Après La Rafle, fable extra-lucide qui nous montrait avec audace que les petits juifs étaient finalement beaucoup plus émouvants que les officiers nazis – ce qui m’a surpris – et qui surfait sans complexe sur le fameux devoir de mémoire, devoir de mémoire qui dispense au passage certains cinéastes de faire preuve du moindre talent et leur permet de se hisser vers le million d’entrées en raflant les écoliers d’aujourd’hui pour les parquer de force dans des salles de cinéma pédagogique : pauvres petites têtes blondes ou brunes obligés de chialer devant des mauvais films ! » J’avoue : ce passage m’a fait marrer. C’est mal ? Bon sang, à part la Torah, dîtes-moi ce que les juifs ont apporté à l’humanité de plus important que l’humour ! (Je sais, ils ne sont pas les seuls sur le créneau). Puisque Nicolas m’en donne l’occasion, je me lâche : moi aussi, j’ai horreur de ces films ou livres larmoyants qui n’apprennent rien à personne et permettent au spectateur de jouir de tous les bénéfices du statut victimaire sans courir le moindre risque. Il est facile, surtout quand on est juif, de regarder tout ça avec la rassurante certitude qu’on aurait été du « bon » côté – moralement en tout cas. Toutes les grandes œuvres littéraires ou cinématographiques sur l’Extermination nous disent exactement l’inverse : on ne sait pas et on ne saura jamais comment on se serait comporté. Ne soyons pas des « juifs imaginaires », c’est la pire insulte qu’on puisse faire aux victimes.

Après la Shoah, Israël. « Jeudi, poursuit le chroniqueur mythomane, je fais un nouveau rêve : celui dans lequel je pourrais dégueuler sur Netanyahou et la politique menée par l’Etat d’Israël sans que personne, personne, ne me traite pour autant d’antisémite, ou d’antisémite refoulé, ou de demi antisémite, ou de quart d’antisémite, ou d’antisémite inconscient […], moi qui suis tellement CON que je n’ai pas saisi cette notion très subtile selon laquelle s’indigner devant une politique parfois honteuse, c’est – mais bien sûr- vouloir du mal à tous les juifs de la planète. »

Quand plus personne n’osera parler, nous dira-t-on que ce silence est antisémite ?

Nous voilà au cœur du sujet. Que nous dit Nicolas Bedos ? Qu’on ne peut pas critiquer Israël sans être traité d’antisémite. Sur ce point, il a à moitié tort. Il est absurde d’affirmer qu’on ne peut pas critiquer Israël puisqu’Israël est le pays le plus critiqué et même le plus haï de la planète. Mon petit camarade ne fréquente pas suffisamment l’intelligentsia radicale-chic : il ne sait pas que des gens bien sous tous rapports allant de Stéphane Hessel aux syndicats norvégiens, de Ken Loach à Juan Saramago, profèrent tous les jours des âneries qui, si elles ne sont pas antisémites, sont un permis d’antisémitisme. Nico, tu devrais lire Le Monde Diplo et écouter Mermet, ça va faire de toi un ultra-sioniste.

L’ennui, c’est qu’il a à moitié raison, mon Nico. Je connais pas mal de gens qui n’osent plus dire un mot sur Israël. Et ça, c’est grave. Alors je vous le dis à tous, juifs ou pas, sionistes ou pas : parlez librement ! Dites ce que vous pensez même si vous pensez de travers ! Les juifs qui accusent d’antisémitisme toute personne qui refuse de leur donner l’heure doivent comprendre que cette accusation est terrible, pas seulement parce qu’elle est socialement dangereuse, mais parce qu’elle est moralement insupportable. Admettons que Nicolas Bedos se trompe sur Israël et sur le conflit moyen-oriental, faut-il pour autant coller sur son torse velu3 la nouvelle lettre écarlate ? À ce compte-là, bientôt, on ne pourra plus respirer. Quand plus personne n’osera dire un mot sur ces sujets qui fâchent, nous expliquera-t-on que ce silence est antisémite ?

Le plus angoissant, dans cette affaire, c’est que les juifs soient aussi cons que les dieudonnistes qui, depuis une semaine, croient avoir acquis Nicolas Bedos à leur sombre cause. Il me faut donc vous livrer la fin de la chronique et essayez de la lire vraiment parce qu’il y a du second degré : « Vendredi, je me réveille à côté d’une silhouette délicieusement sombre, à coup sûr une beauté africaine… J’entre ouvre les rideaux, la personne se retourne : Nom d’un cul c’est Dieudonné !!! Mon pseudo-pro-palestinianisme tardif a du aller un peu trop loin, ça a dû se savoir, l’enculé d’amalgameur s’est aussitôt rappliqué, avant de m’enfourcher avec sa longue épée de facho- anti feuj, me voilà triplement humilié ! Je lui dis : « Fiche moi l’camp, sale Antillais », mais il insiste : « Attends mon Nico, fais moi au moins un p’tit café, je viens de lire ta future chronique pendant que tu dormais, on est d’accord à mort, reviens sous les draps, je vais te présenter à Alain Soral, tu vas voir, il est pas jaloux, on va monter un spectacle qui partira en tournée dans tout le quartier de la goutte d’or… » Je lui dis : « Dégage ! » Je m’étonne un peu que le CRAN n’ait pas réagi à ce « sale Antillais », mais bon, les vigilants ont le droit de se reposer.

Voilà que je me retrouve à devoir faire l’exégète de Nicolas Bedos, avouez qu’il y a plus fun. Alors soyons clairs : toute personne qui n’est pas d’accord avec un juif n’est pas antisémite. Et cessons de réclamer un traitement d’exception pour les juifs. On aurait le droit de se moquer des pédés, des Arabes, des blondes, des noirs et pas des juifs ? Et après, on nous parlera du droit au blasphème et des caricatures du Prophète ? Au secours !

L’antisémitisme n’a pas disparu mais, pardonnez-moi de le dire brutalement, la Shoah est derrière nous. Heureusement. Alors moi, je ne veux pas vivre dans un monde où on n’aura pas le droit de se foutre de la gueule des juifs.

Nicolas, sois gentil : continue ! Si tu dis des conneries, promis, je ne te raterai pas.

* Chez nous, en l’occurrence, signifie chez nous les Français (de toutes origines) et chez nous les juifs (idem).

  1. Et, en ce qui me concerne, mon emploi, fort précaire au demeurant, l’humeur des princes qui gouvernent notre télévision étant par nature fort changeante
  2. Malheureusement, ce n’est pas de moi mais de lui.
  3. vous jure que je n’ai jamais vu son torse, c’est une blague (ce truc qui faisait rire dans l’ancien monde) !

 http://www.causeur.fr/non-nicolas-bedos-n%E2%80%99est-pas-antisemite,7834

[vidéo]Soral face à Brigitte Lahaie sur RMC

rcemmentmisjour1.jpgOn ne présente plus le show de Brigitte Lahaie sur RMC. Depuis 9 ans, Brigitte Lahaie a imposé en France ce que peu de gens pouvaient imaginer : un vrai show sur la sexualité à une heure de grande écoute.

L’invité people du jour : Alain Soral

chuteetmiseredudesir.jpg

Auteur d’essais polémiques à succès: Sociologie du dragueur, Vers la féminisation? .Jusqu’où va-t-on descendre? et Socrate à Saint-Tropez, Alain Soral confirme avec Misères du désir et Chute! son grand talent d’écrivain.

Présentation de l’éditeur

Après un détour remarqué par la critique des communautarismes, Alain Soral revient à ses premières amours: les femmes et la critique sociale du désir. Désir transgressif ou désir devenu le moteur de l’idéologie marchande? Désir canalisé par le couple, qui pourrait bien être le moyen de lui échapper. Désir vu des petits gars des banlieues dont ne parlent guère les « ni putes ni soumises »… Désir plus ou moins tarifé, soit le vaste univers du semi-prostitutionnel… Désir vu des gays… Désir d’enfants, désir d’amour, désir de révolution… Autant de chapitres où se mêlent analyses et vécu pour faire de Misères du désir le roman d’une époque. Alain Soral continue son exploration de la société du spectacle. Se mettant en scène au travers d’un personnage de journaliste décalé, ..blackouté., par le système pour avoir osé le critiquer et qui se heurte au mensonge, à la lâcheté et à la brutalité de notre pseudo-démocratie contemporaine. Livre amer et désabusé sur notre société où Alain Soral n’épargne personne, à commencer par lui-même. Dans cet immense roman, nous sommes saisis par la minutie et la subtilité avec lesquelles Soral restitue le désenchantement d’un homme, assorties d’une critique sans faille de notre société qui privilégie le désir et la consommation sur l’Être… Épuisé depuis 2007, ces deux romans expliquent mieux que de grands discours les points de vue d’Alain Soral, pourfendeur des communautarismes qui, selon lui, détruisent les fondements de notre république.

http://www.dailymotion.com/video/xdl6qx

Par prince_de_conde
Créateur du journal : Flash magazine, Journal gentil et intelligent

Plus d’infos sur : http://www.flashmagazine.fr

facebook :Fan de Flash, le journal gentil et intelligent.

 

L’argent de « Ni Putes Ni Soumises »en lisant restez calme.

http://www.lorgane.com/photo/1594290-2138276.jpg?v=1253288267Début mai, le Conseil de Paris a discrètement attribué une subvention de 30.000 euros à la très médiatique association « Ni Putes Ni Soumises ». Le fait que la Ville de Paris soutienne financièrement un mouvement qui se présente comme issu des banlieues avait déjà de quoi surprendre. Mais il est vrai que cette association a son siège boulevard de Charonne, dans la partie bobo du 20ème arrondissement, ce qui semble donner raison au point de vue de l’écrivain Alain Soral qui définit « Ni Putes Ni Soumises » comme une « association de beurettes télégéniques très soutenues par l’intelligentsia des centres-villes et le show-biz » (Misères du désir, Editions Blanche). Une association en réalité très contestée dans les banlieues où on lui reproche un discours féministe simpliste insinuant que, dans les cités, les garçons seraient des violeurs et des tortionnaires en puissance et qu’il n’y aurait que les filles à garder.

L’argent du beurre plutôt que le beur
En parcourant le très instructif budget 2003 (cliquez ici) de l’association, joint à la demande de subvention (et disponible sur notre site), on apprend notamment que « Ni Putes Ni Soumises » dépense chaque année beaucoup d’argent : voyages (plus de 15.000 euros), hébergement (53.000 euros, soit 3.500 nuits dans un hôtel Formule 1), téléphone (presque 2.000 euros par mois pour des communications nationales…) et une mystérieuse cagnotte « honoraires, rémunérations d’intermédiaires » (35.140 euros). Heureusement, côté recettes, l’argent coule à flot ! Ainsi, « Ni Putes Ni Soumises » est financée à 90% par les pouvoirs publics. Il faut bien ça puisque la maigre contribution des adhérents (5.700 euros) montre que ceux-ci sont moins de 400. Si l’on rapporte le montant des subventions au nombre d’adhérents, on obtient le chiffre ahurissant de 1.200 euros de subvention par militante émancipée. C’est pas donné, le féminisme d’Etat… Et encore, le budget n’intègre pas les ventes des produits dérivés (disques, livres, tee-shirts…) dopées par la publicité que les grands médias assurent gratuitement depuis des mois à l’association. Une exposition médiatique que des spécialistes de la pub évaluent à près de 75 millions d’euros !

Une subvention confiée à un escroc !
Un bon business pour une association qui est avant tout une créature du PS, née dans le giron de SOS Racisme : sa présidente Fadela Amara est une ancienne de la « Maison des potes » et sa porte-parole emblématique, Loubna Méliane est secrétaire nationale du PS et vice-présidente de SOS Racisme. Le plus comique, c’est que « la droite la plus bête du monde » n’a pas pu s’empêcher de contribuer massivement au financement de cette filiale du PS (250.000 euros proviennent de Matignon et de divers ministères). Sans doute parce que Roxane Decorte a participé à la marche des Femmes… Ca fait cher le trekking !

L’affaire serait seulement drôle si le secrétaire général de l’association, Mohamed Abdi, n’était pas sous le coup d’une condamnation en appel à 3 ans de prison dont un an ferme pour « escroquerie ». Ce drôle de Grand Frère se vantait selon plusieurs témoignages d’être « un roi de la magouille » (voir le jugement rendu par la Cour d’appel de Riom – ).
Quoi que l’on pense de l’opportunité pour la mairie de Paris de financer « Ni Putes Ni Soumises », il est proprement hallucinant qu’elle donne de l’argent à une association représentée par un escroc. Bertrand Delanoë a peut-être oublié que c’est ce type d’abus qui avait fait sombrer la municipalité chiraco-tibériste.

Bécassines en Israël
Juste avant le vote de la subvention à « Ni Putes Ni Soumises », sa présidente, Fadela Amara, avait pris part à un voyage en Israël avec Anne Hidalgo, premier adjoint au maire de Paris et Dominique Bertinotti, maire du 4ème arrondissement. Pour Fadela Amara, la présence de féministes en Israël et dans les territoires occupés était justifiée « car les femmes israéliennes et palestiniennes sont déterminées à combattre pour la paix». Sauf que, là-bas, les soldats israéliens sont souvent des soldates et les terroristes palestiniennes de plus en plus souvent des femmes… Dominique Bertinotti a quant à elle déclaré qu’il ne fallait pas importer le conflit israëlo-palestinien en France; c’est pourtant ce qu’elle fait avec ce voyage décalé. En effet, on peut se demander en quoi deux élues locales parisiennes ont quelque chose à voir avec le conflit israëlo-palestinien.

source:
http://www.leperroquetlibere.com/

pensetouseul remercie Fawares

Julien Terzic,Besancenot « antifa » VS Dieudonné ,Soral

Dimanche 31 mai, Paris 20e. Dieudonné fait campagne sur un marché avec une trentaine de ses camarades, dont des femmes et des vieillards. Paisibles. Jusqu’au moment où une cinquantaine de nervis se ruent sur eux, armées de marteaux et de matraques. Bataille rangée. Quatre arrestations et quasiment pas un mot dans les médias. On ne pouvait faire moins que d’interroger Alain Soral, présent sur les lieux de ce qu’il faut bien appeler une ratonnade… La vérité sur les

Lors de la manifestation en soutien à la Palestine, vous aviez déjà été violemment pris à partie. Ce sont les mêmes qui ont récidivé dimanche dernier sur un marché du 20e arrondissement de Paris ?

Oui, à quelques nuances près. Ceux qui nous ont attaqués dimanche sont bien les soi-disant “antifas” de la CNT qui nous avaient déjà pris à partie quand nous avions voulu défiler pour la Palestine, place Denfert-Rochereau, le 24 janvier dernier. En fait d’anarchistes, une petite bande de nervis en cheville avec la police depuis des années, et depuis quelque temps avec les milices sionistes… D’ailleurs, d’après des jeunes du quartier venus nous apporter leurs témoignages, plusieurs de ces soi-disant anarchistes antifas étaient des petits “bétareux”, du 19e arrondissement, leur cheveux noirs gominés cachés sous un foulard palestinien !

Quel rapport entre ces anarchistes de la CNT et “l’anti-antisionisme” ?

Il faudrait le leur demander. Pour qui s’intéresse à l’évolution de l’extrême gauche, ça fait des années, disons depuis les années Mitterrand, que les anti-fa, style Rasl’Front, Scalp… sont en réalité des officines plus ou moins sous contrôle gouvernemental, travaillant avec la police et les Renseignements généraux, et dont la principale fonction, bien plus que la lutte contre le Front national, en réalité sans danger, est de noyauter la cause palestinienne, très populaire à l’extrême gauche, afin de la contrôler, de la pervertir et au final de l’annihiler. Avec le discrédit des assoces comme SOS-Racisme – leur équivalent soft – et le phénomène Dieudonné, ces antifas, en réalité au service du pouvoir sioniste, se démasquent de plus en plus puisque qu’ils en sont maintenant réduits à traiter d’antisémites, donc de fascistes et de racistes, des Français issus de l’immigration solidaires des Palestiniens ! Nous l’avons bien vu ce dimanche comme nous l’avions déjà filmé le 24 janvier : des petits Blancs à crâne rasé agressant des femmes musulmanes au nom de l’antirascisme ! On en est là aujourd’hui, les milices antifas en sont réduites à ratonner pour les sionistes.

Dans la foulée, vous mettez en cause un certain Julien Terzic, proche d’Olivier Besancenot. Pourtant, la LCR se veut elle aussi antisioniste. En 2002, le rabbin Joseph Sitruk avait même mis les larmes aux yeux d’Oliver Besancenot à la télévision en le soupçonnant d’antisémitisme. Qu’est-ce qui a bien pu changer depuis ?

Le chef de cette milice soi-disant antifas est un certain Julien Terzic, ancien chef des Red Skins, c’était d’ailleurs lui qui menait la meute ce dimanche, lui qui a commencé à insulter Dieudonné en le traitant de “Bounty” – surnom habituellement donné à Malek Boutih, ancien patron de SOS Racisme, un comble ! –, lui encore qui a agressé notre caméraman Julien à coups de poing américain (vingt points de suture au visage et sept jours d’ITT) ; lui que nous avons copieusement filmé afin qu’il n’échappe pas cette fois à la justice, comme cela a souvent été le cas lors de précédentes agressions. Ce Julien Terzic, outre qu’il a blessé l’un de nos camarades, a eu surtout le tort de s’en prendre, le 24 janvier, aux femmes du centre Zahra, d’où la rouste que lui et ses petits camarades ont prise cette fois de la part de nos amis du Parti antisioniste. Je dirais sans grandiloquence qu’il est maintenant dans le collimateur du Hezbollah ! C’est autre chose que d’être en froid avec les skinheads ! Mais, autre révélation pour vos lecteurs non-initiés aux arcanes empuanties de l’extrême gauche, ce Julien Terzic est aussi l’homme de main du petit Besancenot. Celui auquel Besancenot fait appel pour faire “le ménage” comme il s’en vante, en roulant des mécaniques sur les plateaux télé, dans les manifestations pro-Palestiennes. Entendez, chasser par la violence les gens comme moi, qui essaient de défiler pour la Palestine au nom du drapeau français. Je sais bien que Besancenot, en bon bobo, fait faire son ménage par une employée de maison, mais si je peux me servir de cette interview pour lui faire passer un petit message : “La prochaine fois, Olivier, ton ménage, il va falloir venir le faire toi-même, parce que ta bonniche Terzic, si j’en crois nos dernières images, elle s’est mise à la course à pied !” Moins drôle : parmi les marteaux, bombes lacrymos et autres poings américains abandonnés par nos agresseurs mis en fuite et ramassés par la police, trône : un magnifique mégaphone… ciglé NPA.

Ces gens qui se prétendent “antiracistes” et qui viennent casser du Noir et de l’Arabe, ça a de quoi laisser rêveur…

Oui, les sionistes, à l’image de ce qu’est devenu l’État hébreu – un État belliqueux expansionniste et théologico-racial – en sont arrivés à leur niveau de contradiction maximum : aujourd’hui, un métis qui critique la politique du ministre des Affaires étrangères israélien Lieberman est traité de raciste, alors que ce même homme qui ourdit ouvertement le projet de déporter des populations civiles arabes ou de les éliminer en recourant s’il le faut à l’arme atomique, peut donner des leçons de droits de l’homme à l’Europe entière. Le tout avec la complicité de nos gouvernements ! Il s’agit bien d’une inversion de toutes les valeurs, mais pas de celles dont avait rêvé Nietzsche !

À l’heure où nous mettons sous presse, Le Parisien et France 3 ne parle que d’une simple “rixe”…

Ça aussi c’est un effet du sionisme, la manière dont les médias se mettent à mentir dès qu’on touche à la question palestinienne. Nous étions venus tracter sur un marché conformément à notre programme de campagne, accompagnés par une équipe de télévision, soi-disant sécurisés par la police (nous prévenons systématiquement la préfecture et les RG). Dieudonné se fait gazer à bout portant, nous sommes agressés – et ce n’est pas la première fois – par un commando armé de gazeuses, de poings américains, de marteaux et de matraques télescopiques ; quatre de nos agresseurs se sont fait arrêter par la police et vont passer en comparution immédiate pour violence en réunion avec préméditation, détention d’armes… Nous avons plusieurs blessés avec ITT, nous avons nommément identifié le meneur, multirécidiviste… mais les médias, pourtant présents, parlent d’une “rixe avec des inconnus” ! Voilà un parfait exemple de l’effet nuisible du sionisme sur la probité journalistique !

Où en est l’enquête ?

À l’heure où je vous parle, le capitaine Bessette du commissariat du 20e fait son travail ; je l’ai eu au téléphone, il m’a l’air d’un honnête fonctionnaire. Il y a quatre interpellés sur le fait, des armes, des plaintes, des vidéos… Mais ensuite, il y a les pressions hiérarchiques… À chacune de mes agressions,dont une fois par un commando de 35 nervis avec 7 victimes… tout a été classé sans suite ! Ça aussi, c’est une des nuisances du sionisme !


http://img261.imageshack.us/img261/5484/brigadafloresmagon2ac2.jpgJulien Terzics (chef du Service d’Ordre de la CNT) posant avec son groupe de musique.Le frère de Julien Terzic, patron de l’alternative libertaire a été membre du Bétar tout comme le frère de Julien Dray ancien trotskiste.

13334721758637.jpg

Image de prévisualisation YouTube

http://www.dailymotion.com/video/x9hrvd

Alain Soral agressé par le bétar une vidéo choque ! Les autorités affirment qu’ils savent qui a agressé mais on leurs a donné l’ordre de ne pas bouger !
Image de prévisualisation YouTube

 

(CNT) Bras droit de Besancenot

Qu »est que la CNT :

Confédération Nationale du Travail (CNT)

syndicat anarchosyndicaliste et syndicaliste révolutionnaire : Luttes internationales, autogestion, démocratie directe, action directe…

Leur action direct comme ils le disent sont très radical comme lors des manifestation pour Gaza ,ou ils s’en prennent aux musulmans (dont des femmes) et des membres d’égalité et réconciliation avec alain soral  pour les soustrairent à leur dictats ou le drapeau français n’a pas sa place dans le cortège.

Il est à noter que la police ainsi que les membres du BETAR « très violent » sont au ordre de Besancenot dont il s’est lui-même vanté de la ratonnade qu’il a fait subir à ceux qui soutiennent la palestine en tant que Français (chez Ardisson sur Canal+)  d’avoir “fait le ménage” lors de la manifestation de soutien à la Palestine du samedi 29 janvier à Paris! .

vidéo:

http://www.dailymotion.com/video/x88orm

Nous avons donc ici la preuve de la connivence entre les milices antifascistes (CNT, SCALP, etc…), Olivier Besancenot et le gouvernement qui les a protégé grâce aux forces de l’ordre. Ceci est finalement tout à fait logique lorsque l’on sait que Sarkozy veut faire de Besancenot son principal opposant…

Dernièrement des membres de la CNT s’en prennent à Dieudonné à la Faculté de lettres et sciences sociales de Brest, mercredi 1er avril 2009:

http://www.dailymotion.com/video/x8uzyz 

par SigelVictoria

pensetouseul


 

 

12

中國 天津 Chine Tianjin, Pr... |
ninomouss |
Paparaziweb |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Accueil du site
| M. Leduc, prof d'Histoire-G...
| Infos Bgayet