Les Antifa responsables de la mort de Clément Méric ? Témoignage Ayoub et Antifa !

Les Antifa responsables de la mort de Clément Méric ? Témoignage Ayoub et Antifa ! dans actu images

Nous avons très peu d’informations concernant les circonstances de la mort cérébral d’un jeune homme Antifa Clément Méric, les médias ciblent le JNR de Serge Ayoub et profitent de l’état de choc pour pointer une responsabilité sur le Front National, la stupidité de Bergé va plus loin en accusant la Manif Pour Tous, puisque le sang du cadavre encore chaud doit servir la cause de ce dernier, une honte ! (Bergé, voir ici)

Pourtant, le site  lePoint.fr donne d’autre éléments :

De son côté, Serge Ayoub, dirigeant des Jeunesses nationalistes révolutionnaires – ou Troisième Voie –, a pris « le temps de se renseigner » sur les circonstances précises de l’agression. Selon lui, « trois jeunes hommes et une fille, la compagne de l’un des jeunes » se sont rendus « normalement » à une vente privée dans le quartier Saint-Lazare :

« Ils ont été pris à partie par cinq militants d’extrême gauche qui leur ont promis de les massacrer à la sortie. Le service d’ordre de la vente privée en a été témoin. Il a proposé à ces trois jeunes plus la gamine d’attendre [...].

La sécurité est descendue pour demander aux jeunes d’extrême gauche de s’en aller. Au bout d’une demi-heure d’attente, la sécurité leur a proposé (aux autres jeunes, NDLR) de descendre en disant que cela s’était calmé [...].

Quand ils sont descendus dans la cour – la vente se situait dans les étages –, les jeunes d’extrême gauche les attendaient. La sécurité est sortie une deuxième fois pour les accompagner dehors [...].

Un peu plus loin dehors, ces cinq jeunes hommes les attendaient encore. À ce moment-là, les jeunes d’extrême gauche ont porté les premiers coups, en tout cas il y a eu une bousculade[...].

Les trois n’avaient qu’une seule envie c’est de s’en aller, de partir. »

Selon Serge Ayoub, « il y a une responsabilité » à faire porter « sur des gens comme Mélenchon » parce que « ce sont eux et les gens d’extrême gauche qui incitent à la haine depuis des mois et des années » :

« Ce n’est pas anodin de s’appeler “chasseurs de skins”, ce n’est pas anodin de se dire “antifa”, ce n’est pas anodin de chercher partout à lutter contre un fascisme qui n’existe pas.(1)

_____________________________________

Ci-dessous le récit d’un militant d’Alternative Libertaire qui était avec Clément Méric

 

« Nous imaginons très bien l’émotion qui doit être la vôtre à l’annonce de la mort du camarade Clément Méric. Vous voulez certainement comprendre, voilà donc ce qui s’est passé : mercredi après-midi, vers 17h, nous nous sommes rendus, A., S. et moi, à une vente privée de vêtements rue Caumartin. En sortant du lieu, A. et moi avons croisé trois skinheads néo-nazis arborant des t-shirts « white power » et « blood and honor ». Nous les avons vus glisser dans leur sac à dos les coups de poings américains, avant de rentrer. S., qui n’était pas encore sorti, les a apostrophés, ulcéré par leur panoplie. Nous en sommes restés-là.

Nous avons ensuite attendu Clément qui se rendait avec quelques minutes de retard à la même vente. Nous l’avons prévenu de la présence des néo-nazis et avons décidé d’attendre qu’ils sortent pour retourner à la vente avec Clément. Un des vigiles est venu nous voir pour nous demander de ne pas déclencher de bagarre devant le magasin. Nous lui avons promis que nous ne comptions pas nous battre, ce qui était vrai au regard de la configuration (gros sacs, caméras et de nombreux passants). Nous avons également signalé que les skins portaient des armes sur eux et le vigile nous a dit qu’il allait les fouiller et les remettre aux deux policiers qui étaient présents sur les lieux.
Quelques minutes plus tard les deux policiers sont ressortis seuls, et derrière les vigiles, cinq skins ont quitté les lieux. Ils se sont dirigés vers nous. Ils nous ont encerclés, sortis des coups de poing américains et se sont jetés sur nous. Nous ne nous attendions pas à un tel affrontement, mais nous ne pouvions pas fuir, littéralement dos au mur. Clément a été touché au visage par un coup de poing américain. Nous avons finalement réussi à les faire fuir, mais trop tard ; Clément est mort sur le coup.
Nous avons été entendus par la brigade criminelle qui poursuit son enquête pour homicide volontaire.
Nous n’oublierons jamais notre camarade et ami Clément Méric, militant à Solidaires Etudiant-e-s et l’Action Antifasciste Paris-Banlieue.
Un grand merci pour tous les camarades présents devant l’hôpital et qui ont veillé jusque tard dans la nuit. Merci également à tous ceux qui nous ont envoyé des messages de soutien. (2)

Le service d’ordre n’a apparemment pas la même version des faits si l’on en croit les propos recueillis par Serge Ayoub !

La violence antifa est quotidienne, il suffit de se rappeler de Julien Terzic et du service d’ordre de Besancenot qui n’hésitait pas à taper sur des musulmans, ce qui pour un antifa est à n’y rien comprendre ! (voir ici)

Il serait peut être temps de se demander pourquoi les encadrants des organisations antifa poussent des jeunes tout juste majoritaires à casser du Skin, partir à la chasse, au risque que cela prenne une tournure tragique ?

(1) http://www.lepoint.fr/societe/un-militant-d-extreme-gauche-tabasse-par-des-skinheads-en-etat-de-mort-cerebrale-06-06-2013-1677021_23.php

(2) http://npaherault.blogspot.fr/2013/06/a-paris-un-militant-de-gauche-tue-par.html

Pensetouseul

Laisser un commentaire

中國 天津 Chine Tianjin, Pr... |
ninomouss |
Paparaziweb |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Accueil du site
| M. Leduc, prof d'Histoire-G...
| Infos Bgayet