Les faux policiers qui se procurent les fiches Stic de rappeurs sont de la LDJ

Des petits farceurs de la LDJ sur le site internet « VIOLVOCAL » créé par le membre de la LDJ (Ligue de Défense Juive), Grégory CHELLI (1). ont téléphoné à plusieurs commissariats (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne) pour obtenir des renseignements via le STIC (système de traitement des infractions constatées)  sur La Fouine, Booba ou encore Rohff, diffusés ensuite sur internet. 

Les faux policiers qui se procurent les fiches Stic de rappeurs sont de la LDJ dans sionistes we3k5wlp-300x247

Des enquêtes sont ouvertes et visent des faits d’usurpation de la fonction de policier, collecte frauduleuse de données sensibles et divulgation de données à caractère personnel.(2) Selon l’Inspection générale des services (police des polices) l’affaire est prise très au sérieux.

Le doute s’installe tout de même sur le sérieux de l’IGS vis à vis de la LDJ qui reste impunie comme dans l’affaire de Saïd Bourarach, ce vigile d’origine marocaine mort noyé dans le canal de l’Ourcq à la suite d’une bagarre contre cinq personnes de confession juive. (3) Rappelons aussi qu’un commissaire de police a été grièvement blessé à l’arme blanche. L’auteur présumé serait un membre du Betar ou de la LDJ, selon divers témoins. Il serait bien trop long d’énumérer ici tous les faits dont Alain Soral, Dieudonné, Jacob Cohen, Ginette Hess-Skandrani, Houria Bouteldja ont subit la violence  quand jouissent dans l’impunité la plus totale les membres de la LDJ.

Dans la deuxième vidéo (ci-dessous) celui que l’on entend est Grégory CHELLI (alias ULCAN) qui mène le canular, puis dans cette vidéo (9minutes), l’un des farceurs n’hésite pas à se moquer de la femme policière d’origine antillaise jusqu’à l’insulter de boukak, la menaçant de la balancer à ses supérieurs.

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

Un aperçu de la débilité du membre de la LDJ Grégory CHELLI (alias ULCAN) sur « VIOLVOCAL » :

Image de prévisualisation YouTube

Pour info :

[Emmanuel Ratier - Faits et Documents n°341 - Septembre 2012]

Fin juillet, la police toulousaine a démantelé un petit réseau d’activistes, dont plusieurs mineurs, qui s’employaient à inonder d’appels menaçants, injurieux et antisémites l’école fondamentaliste juive Ozar Hatorah de Toulouse, celle-là même où  Mohammed Merah avait perpétré l’un de ses attentats en mars dernier.

Curiosité qui a entraîné un désintérêt total des médias dès son annonce : le groupe, qui utilisait le site internet  violvocal.com, avait été créé par Grégory Chelly, alias « Ulcan », responsable de la Ligue de défense juive et chef du commando qui avait saccagé la librairie pro palestinienne Résistances à Paris en juillet 2009.

http://faitsetdocuments.com/

Liens :

(1) Grégory Chelli (alias Ulcan), Violvocal

(2)  De faux policiers se procurent les fiches Stic de rappeurs

(3) Saïd Bourarach, ce vigile d’origine marocaine mort noyé

Pensetouseul

 

 

Laisser un commentaire

中國 天津 Chine Tianjin, Pr... |
ninomouss |
Paparaziweb |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Accueil du site
| M. Leduc, prof d'Histoire-G...
| Infos Bgayet