Lapidation en Iran ! Et mon cul c’est du poulet ?

Une journée mondiale contre la lapidation était organisée hier. Dans le cadre de cette mobilisation internationale pour faire pression sur Téhéran et tenter de sauver Sakineh Mohammadi Ashtiani, des manifestations ont eu lieu simultanément dans une centaine de villes du monde, comme à Londres (Royaume-Uni).

A , environ 300 personnes (sic) se sont ainsi rassemblées à la mi-journée sur le parvis des Droits-de-l’Homme.


http://a6.idata.over-blog.com/1/06/49/61/lapidations-1.jpgPlusieurs personnalités, comme l’écrivain Marek Halter ou la comédienne et élue parisienne Yamina Benguigui, ont participé à ce rassemblement organisé par l’association Mi putes mi soumises, la Ligue du droit international des femmes, et le Mouvement pour la paix et contre le terrorisme.

Blablabla ,voilà la bienpensante de désinformation est en plein action,sauf que la réalité est bien tout autre ,je m’explique:

Tout d’abord la Lapidation est interdite en Iran depuis 2008 . Il peut y avoir des jugements de lapidation en Iran venant de l’ancienne constitution mais elle seront par la suite annulées (plus d’infos).  Cette histoire est une manipulation politique comme l’Affaire des couveuses au Koweït :
L’
affaire des couveuses au Koweït a débuté le 10 octobre 1990, lors de l’invasion du Koweït par les armées de Saddam Hussein et était une campagne de désinformation destinée à justifier l’entrée en guerre des puissances occidentales contre l’Irak auprès de l’opinion publique.

Une jeune femme témoigne, les larmes au yeux, devant le Congrès américain. L’événement est retransmis rapidement par les télévisions du monde entier :

« Monsieur le président, messieurs les membres de ce comité, je m’appelle Nayirah et je reviens du Koweit. Ma mère et moi étions au Koweit le 2 août pour passer de paisibles vacances. Ma sœur aînée avait accouché le 29 juillet et nous voulions passer quelque temps au Koweït auprès d’elle. [...] Pendant que j’étais là, j’ai vu les soldats irakiens entrer dans l’hôpital avec leurs armes. Ils ont tiré sur les bébés des couveuses, ils ont pris les couveuses et ont laissé mourir les bébés sur le sol froid. J’étais horrifiée. Je ne pouvais rien faire et je pensais à mon neveu qui était né prématuré et aurait pu mourir ce jour-là lui aussi. [...] Les Irakiens ont tout détruit au Koweït. Ils ont vidé les supermarchés de nourriture, les pharmacies de médicaments, les usines de matériel médical, ils ont cambriolé les maisons et torturé des voisins et des amis. J’ai vu un de mes amis après qu’il a été torturé par les Irakiens. Il a 22 ans mais on aurait dit un vieillard. Les Irakiens lui avaient plongé la tête dans un bassin, jusqu’à ce qu’il soit presque noyé. Ils lui ont arraché les ongles. Ils lui ont fait subir des chocs électriques sur les parties sensibles de son corps. Il a beaucoup de chance d’avoir survécu. »

Ce témoignage a beaucoup ému l’opinion publique internationale et amena celle-ci à soutenir l’action des puissances occidentales contre les armées de Saddam Hussein lors de la première guerre du Golfe.

En fait, ce témoignage était entièrement faux. La jeune fille était la fille de l’ambassadeur du Koweït à Washington. L’association Citizens for a Free Kuwait, organisée par le gouvernement du Koweït exilé avait commandé cette campagne à la compagnie de relations publiques Hill & Knowlton (pour la somme de 10 millions de dollars).

Il est surprenant que le congrès américain n’ait pas fait une enquête préalable sur l’identité de la jeune fille avant de la laisser « témoigner » devant leur assemblée. La machination a fonctionné grâce à l’intervention de Lauri Fitz-Pegado, qui a convaincu les députés que l’identité n’était pas révélée pour protéger la famille de la jeune femme. Lauri Fitz-Pegado avait travaillé pour le gouvernement auparavant, dans l’Agence de l’Information.

Par ailleurs, le gouvernement américain aurait selon plusieurs sources payé 14 millions de dollars à cette compagnie pour l’avoir aidé à médiatiser la guerre du Golfe sous un jour favorable à l’intervention occidentale.

Mais pour en revenir à la  Lapidation ,l’Arabie Saoudite exécutent des femmes et des hommes par lapidation, amputation et autres. Pourtant il n’est pas organisé de campagne médiatique de même importance que lorsque l’Iran est concerné.Comment expliquer cette simple et évidente constatation?

Et que dire de la Lapidation avec des bombes en Irak en Afghanistan ,Palestine ou encore des soldats Israeliens qui pratiquent la Lapidation  :

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

 

Une Réponse à “Lapidation en Iran ! Et mon cul c’est du poulet ?”

  1. Christian dit :

    la manière dont le peuple gobe, et surtout les jeunes, gobe les conneries médiatiques sionistes, est affligeante…

Laisser un commentaire

中國 天津 Chine Tianjin, Pr... |
ninomouss |
Paparaziweb |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Accueil du site
| M. Leduc, prof d'Histoire-G...
| Infos Bgayet