Grippe A : Tamiflu pour tout le monde !

http://samapan.files.wordpress.com/2009/11/tamiflu.jpg?w=150&h=141Il y a du changement dans les recommandations de prescription en ce qui concerne les anti-viraux (le Tamiflu par exemple) : la Direction générale de la santé (DGS) recommande désormais aux médecins de prescrire ces médicaments à toutes les personnes présentant une grippe clinique, et non plus seulement à ceux présentant des facteurs de risques. Par ailleurs, il leur est aussi recommandé de donner en prévention un traitement antiviral dit pré-emptif aux personnes à risques qui ont été en contact avec des malades grippés, en particulier les femmes enceintes ou les jeunes enfants (pleine dose pendant cinq jours, au lieu d’une demi-dose pendant 10 jours).

« Ce n’est pas un changement de stratégie concernant la vaccination », a insisté Didier Houssin, directeur général de la santé, en précisant que ces mesures venaient en « complément » à la politique d’immunisation.

A partir du 21 décembre, seront disponibles gratuitement en pharmacies, sur ordonnance, des antiviraux issus des stocks d’Etat. Actuellement, les malades ont déjà accès, sur ordonnance, au Tamiflu des laboratoires, qui sont payants mais remboursés par la Sécu.

lien

Les dangers du Tamiflu

 

L’oseltamivir, un antiviral développé par Gilead Science et distribué sous la marque Tamiflu par la compagnie Roche, possède une liste effrayante d’effets secondaires qui contraste avec le peu de bénéfices observés par les praticiens de la santé.

En 2005, dans le contexte de la fausse alerte pandémique de grippe aviaire, Michel Chossudovsky, Professeur d’économie politique à l’Université d’Ottawa, révélait les intérêts financiers de Donald Rumsfeld dans la vente de l’antiviral Tamiflu. La même stratégie commerciale qui consiste à utiliser la peur de la grippe pour booster les ventes de Tamiflu et remplir les caisses des compagnies pharmaceutiques fonctionne tout aussi bien pour la grippe H1N1-édition 2009 !

Il est très troublant de constater que, malgré les nombreuses alertes de la communauté indépendante médicale et scientifique, la recommandation de prescription de Tamiflu à titre préventif et curatif est renforcée par les agences de santé du Canada, des États-UnisEurope, pour ne citer que ces pays. et d’

À titre d’exemple, la revue médicale indépendante Prescrire a dénoncé les faibles bénéfices du Tamiflu, les nombreux troubles neuropsychiatriques graves, voire mortels, associés à ce médicament, les troubles visuels et cardiaques. La revue Prescrire dénonce également l’emballement politico-médiatique injustifié à propos de la grippe H1N1.

De même, le prestigieux British Medical Journal a récemment publié une étude confirmant que les effets secondaires et les dangers du Tamiflu chez les enfants sont beaucoup trop grands, comparés aux faibles avantages (diminution de la durée de la grippe de 1 à 2 jours). Cette étude a été rejetée par les autorités canadiennes, qui prétendent pourtant se baser sur les études scientifiques les plus récentes !

En 2004, Santé Canada interdisait l’utilisation de Tamiflu chez les enfants de moins de 1 an, à cause de risques accrus de problèmes neurologiques pouvant entraîner la mort. Malgré l’absence de preuve de son innocuité dans cette tranche d’âge, Santé Canada a décidé en 2009 d’autoriser l’utilisation du Tamiflu chez les enfants de moins de 1 an.

L’augmentation de prescription de Tamiflu orchestrée par les gouvernements suscite l’inquiétude des experts internationaux indépendants qui appellent à l’urgence de stopper la prescription de Tamiflu : publié le 17 octobre 2009 dans la référence médicale internationale The Lancet.

lien

 

 

Laisser un commentaire

中國 天津 Chine Tianjin, Pr... |
ninomouss |
Paparaziweb |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Accueil du site
| M. Leduc, prof d'Histoire-G...
| Infos Bgayet