Un stalinien et un pédophile employés par le service publique.

Les écrits de Nabe, au ton volontiers provocateur et agressif, lui ont valu un certain nombre de polémiques. À l’occasion de la sortie de son livre Au régal des vermines en 1985, il fut accusé publiquement d’antisémitisme et fut physiquement agressé par Georges-Marc Benamou après son passage à Apostrophes.

Lors du passage de Nabe dans l’émission de Laurent Ruquier On a tout essayé le mercredi 18 octobre 2006 à l’occasion de la parution de Morceaux choisis, le chroniqueur Gérard Miller lit des extraits d’Au régal des vermines, republié en 2005. Nabe a alors quitté le plateau après s’être plaint du traitement des écrivains à la télévision, sous les huées et les applaudissements mêlés du public. Le webmaster de son site, suite à la réaction de nombreux lecteurs, publie sur internet une réponse qui compare les passages dénoncés par Miller avec les extraits écrits par Nabe.

http://www.dailymotion.com/video/xil5o

par 777socrate

 

http://www.pileface.com/sollers/IMG/jpg/nabe_calanques_r.jpg

Un stalinien et un pédophile employé par le service publique.

Le 17 octobre 2006, sur France 2, à 19H, l’écrivain Marc-Edouard Nabe a été reçu par Laurent Ruquier dans son émission «On a tout essayé» produite par Thierry Ardisson. Il a été obligé d’écouter le réquisitoire d’un des chroniqueurs, Gérard Miller, qui a lu un montage de citations du premier livre de Nabe publié en 1985 Au régal des vermines (et réédité au Dilettante au début de cette année) selon le vieux procédé stalinien de tronquer des phrases pour leur faire dire le contraire de ce qu’elles disent. Nabe, controversé mais jamais condamné, est l’auteur de 28 ouvrages chez des éditeurs aussi prestigieux que Gallimard, Denoël, Le Dilettante, Léo Scheer… Sachant que sa réponse à Miller serait elle aussi tronquée au montage, par les «bons soins» de Catherine Barma, complice de cette manipulation, il a préféré quitter le plateau en signifiant à Ruquier que son émission, de plus en plus boudée du public, ne faisait plus vendre de livres, et qu’à juste titre elle faisait fuir les écrivains invités, vu la façon dont ils sont traités par des chroniqueurs aussi incompétents que malfaisants.

Le statut de « chroniqueur » devrait d’ailleurs être mieux défini par le service public qui, apparemment, ne sait pas qui il rétribue pour couvrir à une heure de grande écoute ce genre d’exactions qui ne pourront pas rester éternellement impunies.

*  *  *

Nous allons prouver ici que Laurent Ruquier, par négligence on veut bien le croire, ne sait pas à qui, dans son équipe, il donne le pouvoir de nuire.

*  *  *

D’abord, à Michel Polac qui a menacé de démissionner de « On n’est pas couché », l’émission du samedi soir sur France 2, si Ruquier y invitait Marc-Edouard Nabe, comme il l’avait prévu le 5 octobre. Depuis quand un simple chroniqueur décide mieux que l’animateur-producteur-programmateur qui doit être invité ou pas ?

Si on veut comprendre pourquoi Polac a si peur de Nabe, alors qu’il l’avait «lancé» élogieusement dans «Droit de réponse» en 1984, il faut savoir qu’un événement grave de la vie de Polac publié par son éditeur Roland Jacquard dans son Journal ( PUF) a été révélé au cours d’une autre émission sur la Cinquième («Ripostes», du 26 mai 2000), dont Polac a réussi à faire interdire sa diffusion et où, déjà, était présent Marc-Edouard Nabe. Sur le plateau, Polac s’était comporté de façon si odieuse avec la journaliste de Serge Moati, Dorothée Woillez, qui voulait lire un passage de la page 147 de son livre, qu’il ne pouvait pas se montrer publiquement de la sorte sans ternir à jamais sa réputation. Toutes ces images existent dans les archives du service public et ce même public aimerait bien les voir. En attendant, voici cette fameuse page 147 du journal de Michel Polac qui explique pourquoi il a tout fait pour que Nabe, l’un des rares à l’avoir lue, soit écarté de l’actuelle émission hebdomadaire de Ruquier :

Un stalinien et un pédophile employés par le service publique. dans catalogué antisemites oui_ai_vecu

 

Sans commentaire.

 

Ayant contourné le chantage de Polac, Ruquier a fini par céder à celui de Miller qui exigeait d’être présent face à Nabe, imaginant que l’auteur tomberait dans le piège du spectacle de la foire d’empoigne hélas si courante en ce moment sur le petit écran. Ces gens-là n’ont aucun scrupule à sacrifier un invité pour faire de l’audimat. Essayer de faire des parts de marché sur le dos d’un artiste ne grandit pas le chansonnier Ruquier qui décidément choisit bien mal ses collaborateurs…

*  *  *

Après le pédophile, le stalinien ! Voici toutes les phrases de Nabe que Miller a prononcé d’une façon faussement outragée le 17 octobre devant des millions de téléspectateurs qui ont cru, comme son collègue Philippe Vandel, à sa «bonne foi». Nous les signalons tout en les réintégrant dans le contexte duquel elles ont été extraites et tronquées dans le but de gâcher l’invitation d’un des écrivains les plus drôles et brillants de sa génération. On s’apercevra qu’en les isolant du flux des paragraphes auxquelles elles appartiennent, tout le sens en a été changé.

Miller a cité : « Depuis toujours je suis raciste.»

Nabe a écrit :

tres_raciste dans catalogué antisemites

Et plus loin, sur la même page:

plus_belle_race

 

Miller a cité : « J’espère que les Noirs vont finir par enculer tous les blancs. L’Afrique est pleine de ces sales nègres, de tous ces Noirs mal blanchis qui me font penser à ces travelos hermaphrodites horribles, à ces transsexuels immondes qui après l’opération se retrouvent ni hommes ni femmes ni bêtes, ni rien »…

Nabe a écrit :

afrique

 

Miller a cité : « Les pédés, je les hais.»

Nabe a écrit :

les_pedes

Miller a cité : « Les attentats antisémites ne sont que des rots bruyants . Pourquoi s’en inquiéter puisqu’il y a 60 ans, le déchaînement anti-youtre n’a pas eu raison de Yahvé. »

Nabe a écrit :

est_la_raison

De tels procédés de tromperie de téléspectateurs n’honorent pas le service public et la direction des France Télévision confirmerait sa position éthique en sanctionnant les agissements de pseudo-journalistes tels que Polac le censeur pédophile, et Miller le maoïste manipulateur, qui se réclament tous deux d’une « gauche » fantôme et fantasmatique et qui sévissent depuis trop longtemps à l’antenne. Le public (qui vient de s’exprimer par milliers de messages sur Internet au sujet de cette affaire) en a plus qu’assez de subir la bêtise et la malhonnête de « chroniqueurs » si bas de gamme qui font de la télévision française une nauséabonde basse-cour, pour ne pas dire une fosse commune.

 

Beaucoup de gens du public, 11 novembre 2006.

http://marc.edouard.nabe.free.fr/Unstalinienetunpedophile.pdf
 

Laisser un commentaire

中國 天津 Chine Tianjin, Pr... |
ninomouss |
Paparaziweb |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Accueil du site
| M. Leduc, prof d'Histoire-G...
| Infos Bgayet