Quand DELARUE se fout de votre gueule.


Et oui,les français  aiment tellement pleurer à la télé  que leur papa les a violé et que maman buvait tellement trop qu’elle se tapait le quartier entre midi et deux.Mais voilà le petit Jean-luc « Jean-cul » lui ça le fait marrer quand tu souffres à cause d’un pédophile et que du coup t’es devenus drogué , que t’as choppé le SIDA et que tu pleures chaque jour de ta vie tes mioches à la DASS.

http://www.gayclic.com/img_blog/1622.jpg

Interdit de direct sur France 2 depuis son dérapage lors des Globes de Cristal et sa blague à Yamina Benguigui, Jean-Luc Delarue essaye de renvoyer une image de gendre idéal. Sauf que la réalité est bien différente !

Nous nous sommes procurés un mail envoyé par Jean-Luc Delarue à l’un de ses collaborateurs en octobre 2007. Et son contenu est édifiant !
Delarue y affiche un mépris hallucinant envers ses témoins (qu’il appelle ses « clients ») et ses téléspectateurs, qui sont eux qualifiés de « balourds » !

Mais ce n’est pas tout. Nous avons également obtenu les bilans de Réservoir, la boîte de production de Jean-Luc Delarue. Et on comprend pourquoi celui-ci refuse de publier ses comptes depuis l’affaire des animateurs-producteurs ! JLD encaisse en effet de confortables dividendes sur le dos des contribuables. Ceux-là même qu’il dénigre en privé !
Gendre idéal Jean-Luc Delarue ? Selon les documents accablants que nous nous sommes procurés, l’animateur-producteur serait bien différent…
Dans ce mail, Jean-Luc Delarue explique  qu’il faut plaire à tous et pas seulement à la ménagère. « L’individu » (le téléspectateur) veut du « balourd », pas « du psy pour gonzesse ».

… « Faut penser loin, faut vraiment bien penser Noël. Les vacances, c’est vraiment pas bonnard pour Toute Une Histoire, et Noël si on est pas intelligent, ça peut tourner au carnage. Faut y aller fort, de l’infidélité de proximité, ouais… de l’inceste, de la mère pédophile, de la trahison… »

 

http://static.programme-tv.net/var/actualites-tele-large/0/1603-jean-luc-delarue-reste-sur-france-2.jpg
Quand DELARUE se fout de votre gueule. dans actu moz-screenshot
moz-screenshot-1 dans actu

Voilà ,belle maman peut arrêter de rêver du gendre idéal  « Jean-luc » prés à faire vos courses tout en passant chez le teinturier avec toujours la petite blague flatteuse  pour continuer à se foutre de votre gueule ,pendant que beau Papa trouve très louche le petit lèche cul qui  se tape sa fille en faisant limite la cour à sa femme avec son petit rire narquois .Beau papa ,lui il sais bien que se petit con va lui la faire à l’envers ,mais il est coincé ,sa  fille ainsi sa que bonne femme sont trop connes.

Quand je pense à Pascal Olmeta qui peut même pas parler de son association ,ça me fait gerber « vidéo fin d’article »

http://accel10.mettre-put-idata.over-blog.com/500x375/2/46/61/87//DELARUEXCLU.jpg

Selon des informations de nos confrère du Nouvel Observateur, Réservoir Prod, la société de production de Jean-Luc Delarue vient d’écoper d’une lourde condamnation aux prud’hommes de Paris: au moins 493 200 euros, au total!

 


  La note est salée pour Réservoir Prod, à en juger par le décompte des sommes que le conseil des Prud’hommes de Paris réclame à la société de production du bouillonnant Jean-Luc Delarue. Car, au total, Réservoir Prod va être dans l’obligation de payer une somme de 493 200 euros pour licenciement abusif! C’est sur le cas Maria Roche qu’un juge du conseil des prud’hommes de Paris a en effet tranché. Cette ex-directrice de la rédaction de l’émission Jour Après Jour avait été licenciée “pour faute grave » voilà une paire d’années. La société de Jean-Luc Delarue reprochait à Maria Roche d’avoir manqué de loyauté à son égard et l’avait mise à la porte sans préavis ni indemnités.

 


Or, d’après le jugement qui vient d’être rendu, l’ancienne employée de Jean-Luc Delarie n’avait à l’époque « commis aucune faute grave ». Du coup, Réservoir Prod a écopé d’une série de dédommagements en cascade. Tout d’abord un préavis de 54 900 euros, assorti de 5 490 euros de congés payés et 12 810 euros d’indemnités conventionnelles de licenciement.
Mais, il y a pire, pour la boîte de production de Jean-Luc Delarue, les prud’hommes ayant estimé, selon TéléObs.com, “qu’il n’y a pas de cause sérieuse de licenciement » et ont donc condamné Réservoir Prod à débourser quelque 183 000 euros de dommages et intérêts à Maria Roche. Et, comme le licenciement a été estimé « abusif, injurieux et vexatoire”, une rallonge de 40 000 euros a été réclamée à un Jean-Luc Delarue déjà pas mal malmené ces derniers temps.
  


  Mais ce n’est pas tout! En effet, la société de Jean-Luc Delarue va aussi passer à la caisse des organismes sociaux pour régler la part d’indemnités chômage de Maria Roche avec en sus 183 000 euros qu’une société doit leur verser à ces organismes en cas de licenciement d’un salarié âgé de plus de 54 ans. Ajoutons-y 4 000 euros de frais de justice, 10 000 euros de dommages et intérêts supplémentaires… et l’on frôle les 500 000 euros. Bref, chez Delarue, quand ça se dispute, ça peut coûter cher.

http://www.gala.fr/l_actu/c_est_officiel/jean-luc_delarue_lourdement_condamne_175700

Un conseil arrêter de chialer à la téloche ,ayez un peu de dignité et laver votre linge en famille ,ne faite pas confiance à cette conne de psy qui vous explique que de se faire enculer ça fait mal au cul ,et sans oublier de cracher à la gueule de Jean-luc et méfiez-vous de Dechavanne.Et surtout surtout pensetouseul.

http://www.dailymotion.com/video/x8c9jw

pensetouseul

Laisser un commentaire

中國 天津 Chine Tianjin, Pr... |
ninomouss |
Paparaziweb |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Accueil du site
| M. Leduc, prof d'Histoire-G...
| Infos Bgayet